Aller au contenu

Combien allez-vous économiser avec les culottes menstruelles ?

✍️ Article mis à jour le 6 février 2024

En résumé

⏳ Pas le temps (ni l’envie) de lire tout l’article ? Voici ce qu’il faut retenir :

Si une femme utilise les culottes menstruelles plutôt que les protections traditionnelles (tampons ou serviettes) pendant toutes ses menstruations (en moyenne 38 ans), elle économisera plus de 800 €.

L’économie peut paraitre faible, mais elle est à mettre en perspective avec les autres avantages des culottes menstruelles que sont l’aspect écologique (diminution drastique des déchets liés aux protections périodiques) et le bienfait corporel (utilisation d’une protection respectueuse du corps).

Pour en savoir plus, tous les détails sont dans l’article ci-dessous !

Vous avez sans doute entendu dire que les culottes menstruelles permettent de réaliser des économies financières par rapport aux protections périodiques jetables. Pourtant, le prix d’achat d’une culotte vous semble très élevé et vous ne comprenez pas comment vous pouvez économiser en payant un tel prix à l’achat. Dans cet article, je réponds à vos questions et je vous propose de connaître les réelles économies que les culottes menstruelles font dans votre portefeuille.

L’impact financier des règles dans la vie d’une femme

La nature est bien faite, enfin … sauf quand il s’agit de règles. Je pense que chaque mois pendant cette période de quelques jours, on serait nombreuses (voire toutes ?) à troquer notre vagin pour un pénis !

Toutes les femmes du monde ont des menstruations au cours de leur vie.

Généralement, une femme a ses premières règles autour de 13 ans, et ces dernières durent jusque 45 – 55 ans à la ménopause.

En France, la moyenne d’âge de la ménopause est de 51 ans.

Une femme est donc, en moyenne, menstruée pendant 38 ans au cours de sa vie. En termes de cycles menstruels, ça fait 456 cycles.

Ça en fait des règles ! Certaines les vivent plutôt bien, mais en plus de la contrainte naturelle qu’elles créent, certaines femmes vivent des règles douloureuses avec des effets secondaires type maux de tête, nausées ou même vomissements.

La gratuité des protections menstruelles

Pour se protéger des pertes de sang des règles, les femmes doivent se protéger, ce qui représente une charge financière.

Pour cette raison, de nombreuses femmes protestent contre les prix des protections, trop élevés pour un produit de première nécessité. C’est effectivement un certain coût qu’elles doivent assumer en tant que femme.

Le combat continue en France pour obtenir la gratuité des protections menstruelles, mais nous n’y sommes pas encore ! Il faut quand même mentionner que depuis 2021, ce sont 500 écoles qui ont été fournies en distributeurs de protections gratuites pour les étudiantes.

Elisabeth Borne, ancienne première ministre, avait également annoncé qu’une mesure forte serait adoptée au courant de l’année 2024. La sécurité sociale rembourserait l’achat de protections réutilisables pour les moins de 25 ans.

Une loi qui aurait pour but de fortement faire baisser le nombre de femmes se trouvant en situation de précarité menstruelle. Cela concernerait 2 millions de femmes aujourd’hui.

Le choix des protections utilisées

Il existe de nombreux types de protections périodiques, avec des utilisations et des prix différents.

Quand on parle de protections, on pense immédiatement aux tampons et aux serviettes hygiéniques. Ce sont les protections traditionnelles utilisées par 75% des femmes.

Elles posent cependant certains problèmes : 

  • On ne connaît pas leur composition. En effet, rien n’oblige les marques à mentionner les matières utilisées sur les emballages. On sait tout de même qu’elles sont majoritairement composées de plastique et de ses dérivés
  • Les protections jetables créent une quantité de déchets astronomique

Il existe désormais des versions des protections traditionnelles avec une composition connue et saine : le coton bio. La marque Jho, par exemple, propose des gammes de protections en coton bio. Cela règle le premier point, la composition, mais pas le deuxième.

Pour le deuxième, il faut se tourner vers des protections réutilisables. Il en existe plusieurs, dont : 

  • La cup menstruelle : une coupelle qui récolte le sang et qui est lavable/réutilisable à l’infini 
  • Les culottes menstruelles : des sous-vêtements qui intègrent directement les protections

Ces deux dernières options sont également économiques par rapport aux protections jetables.

Découvrez dans les prochains paragraphes, les économies réelles faites grâce aux culottes menstruelles.

Le coût réel des protections traditionnelles

Calculer le coût des protections, et les économies réalisées en fonction de l’utilisation d’autres protections, reste très subjectif.

En effet, en fonction des gammes, des types, et des marques, le prix des tampons, des serviettes ET des culottes menstruelles peut varier du simple au triple, voire au quadruple.

Nous allons donc baser nos calculs sur des moyennes de prix.

Attention : tous les prix donnés sont indicatifs et basés sur les prix en février 2024 de plusieurs supermarchés français. Les calculs présentés ci-dessous servent à donner une idée générale des coûts mais n’est en rien un calcul objectif et précis !

Prix moyen des tampons

Du côté des tampons, on distingue 3 gammes différentes : 

  1. Premier prix : entre 0,05 et 0,10 € par tampon
  2. Milieu de gamme : entre 0,10 € et 0,20 € par tampo
  3. Haut de gamme, c’est-à-dire les gammes en coton bio : entre 0,30 € et 0,40 € par tampon

Pour faire un prix moyen, nous allons considérer de manière arbitraire que 60% des femmes choisissent le milieu de gamme, 30% les premiers prix, et 10% les haut de gamme.

On arrive donc à un prix moyen par tampon de : 0,15 €/unité soit 15 centimes par tampon

Prix moyen des serviettes hygiéniques

Les serviettes sont sensiblement plus chères et sont également séparées entre ces 3 principales gammes : 

  1. Premier prix : entre 0,10 € et 0,15 € par serviette
  2. Milieu de gamme : entre 0,25 € et 0,35 € par serviette
  3. Haut de gamme : entre 0,40 € et 0,60 € par serviette

On va se servir du même pourcentage que pour les tampons pour faire un prix moyen.

On arrive à un prix moyen par serviette de : 0, 26 €/unité soit 26 centimes par serviette

Prix moyen des protections jetables

Pour simplifier notre calcul, nous allons considérer qu’un tampon = une serviette en termes d’utilisation, même si ce n’est pas tout à fait exact.

Nous allons donc arriver à un “prix moyen protection jetable” général. 

Pour pondérer ce prix, nous allons considérer l’utilisation de chaque protection selon les chiffres de Statista :

56% des femmes menstruées utilisent des serviettes

19% des femmes menstruées utilisent des tampons

En considérant uniquement ces deux protections, 75% serviettes et 25% tampons.

Le prix moyen qu’une femme dépense pour une protection jetable en France est de 0,23 €/unité soit 23 centimes par protection.

Combien une femme dépense lors de sa vie avec les protections traditionnelles ?

Après avoir effectué les calculs nécessaires, nous allons enfin pouvoir connaitre le prix qu’une femme dépense au cours de sa vie pour acheter ses protections menstruelles.

Puisque nous allons comparer les protections traditionnelles avec les culottes menstruelles, nous ne parlons consciemment pas des coûts annexes des menstruations, tels que les antidouleurs, qui ne dépendent pas du type de protection utilisé.

Pour connaitre le montant qu’une femme dépense, il nous reste à déterminer le nombre de protections qu’elle utilise lors de son cycle menstruel.

On conseille généralement de changer de protection toutes les 4 à 6 heures. Encore une fois, cela dépend énormément de la personne et de son flux, ainsi que du jour de règle.

En moyenne, nous allons considérer 4 changements de protections par jour, ce qui est plutôt une moyenne basse.

Ce qui donnerait 3 protections pour se protéger du matin au soir, et une protection pour la nuit entière.

Sur base de 4 protections par jour, une femme dépenserait donc 6,44 € par cycle et 77,28 € par an pour l’achat de protections menstruelles jetables (tampons ou serviettes).

Lors de sa vie de femme menstruée (38 ans en moyenne), une femme dépenserait donc 2936, 64 € pour acheter ses protections périodiques.

Quel est le coût réel des culottes menstruelles ?

Pour être le plus proche du calcul effectué pour les protections traditionnelles, nous allons également considéré 3 gammes distinctes de culottes menstruelles : 

  1. Entrée de gamme : en moyenne 20 € par culotte
  2. Milieu de gamme : en moyenne 30 € par culotte
  3. Haut de gamme : en moyenne 40 € par culotte

Nous allons également reprendre la même pondération, à savoir que 60% des femmes se tournent vers le milieu de gamme, 30% vers les entrées de gamme et 10% vers les plus chères.

On arrive donc à un prix moyen de 28 € par culotte menstruelle.

Trouvez la culotte menstruelle faite pour vous en cliquant ici : “Comparatif culotte menstruelle”.

Si une femme se passait complètement des protections traditionnelles, il lui faudrait 6 culottes pour pouvoir changer confortablement quand il faut lors de son cycle.

Il est possible d’en avoir moins en considérant qu’il est possible de les rincer facilement pour les porter à nouveau un autre jour de règles.

Pour la longévité, en fonction de la marque et de son bon entretien, une culotte menstruelle peut durer entre 2 et 5 ans.

Prenons 3 ans comme moyenne basse. Il faudrait donc acheter 12,5 fois des culottes pour atteindre les 38 ans.

Le coût total des culottes menstruelles en tant que protection unique sur 38 ans de menstruations serait donc de 2100 €.

Conclusion : Est-ce vraiment économique d’utiliser les culottes menstruelles ?

Selon les calculs effectués dans les précédents paragraphes : 

  • L’utilisation de protections traditionnelles coûte 2936, 64 € au cours de la vie d’une femme
  • L’utilisation des culottes menstruelles coûte 2100 € au cours de la vie d’une femme

L’économie réelle est donc d’un peu plus de 800 €, soit environ 22 € par an.

Passer aux culottes menstruelles est donc économique, mais on peut voir que l’économie n’est pas tellement impactante dans le budget des protections menstruelles.

Ma conclusion est donc que passer aux culottes menstruelles pour un argument UNIQUEMENT économique n’est effectivement pas forcément intéressant.

Cependant, l’utilisation des culottes menstruelles à 3 avantages : économique, écologique et physique.

L’économie financière est donc à considérer en supplément des bienfaits écologiques (économie des déchets) et des bienfaits physiques (plus d’utilisation de produits toxiques dans votre hygiène intime).

En prenant tous ces arguments en compte, il est, à mon avis, plus qu’intéressant d’utiliser des culottes menstruelles.

Si elle n’est pas substantielle, l’économie est tout de même réelle et non illusoire comme certaines femmes le pensent. Certes le coût de départ des culottes menstruelles peut impressionner, mais elles seront amorties dans le temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code promo -10% 

Profitez de -10% (sans minimum d'achat) pour tester les culottes menstruelles à moindres frais
VOIR LE CODE
close-link